Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto
Nos conseils santé
Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > Il se paralyse, que faire ?
Imprimer En savoir plus
chezmonveto
picto

Il se paralyse, que faire ?

A quoi est due la paralysie ?

La paralysie survient quand la moelle épinière qui, très schématiquement, relie le cerveau aux membres et leur envoie les commandes de la locomotion, est sectionnée ou comprimée, de l’intérieur (affection au niveau de la moelle elle-même) ou de l’extérieur (cas de la hernie discale, de la tumeur…). Ce deuxième cas de figure est le plus fréquent.

 

Comment survient-elle ?

Plusieurs affections peuvent entraîner une compression de la moelle épinière chez l’animal et se traduire par une paralysie. On distingue les causes médicales des causes traumatiques.

La cause la plus fréquente de compression de la moelle épinière chez le chien est sans doute la hernie discale. Certaines races sont prédisposées de par des disques qui dégénèrent et durcissent plus vite comme le teckel. La sortie du disque et donc la compression de la moelle peut être brutale (hernie aiguë) ou lente et donc chronique.

Tout traumatisme au niveau de la colonne vertébrale peut entraîner une paralysie (chute d’un étage élevé pour un chat, accident de la voie publique…). Les vertèbres peuvent en effet se déplacer et comprimer, voire sectionner, la moelle épinière.

La paralysie peut également être due à différentes maladies : tumeurs au niveau d’une vertèbre ou des tissus adjacents qui va progressivement comprimer la moelle en grossissant, abcès au niveau d’un disque intervertébral, maladies infiltrantes de la moelle épinière (infectieuses ou non)…

 

 Quelle attitude avoir face à une paralysie ?

La première étape consiste à définir précisément la cause de la paralysie car elle conditionne le pronostic et la prise en charge.

Le vétérinaire s’appuiera sur un examen clinique approfondi et sur divers examens complémentaires (radio, myélographie, scanner…).

La plupart des examens sont réalisés sous anesthésie générale. Très souvent, l’imagerie est associée à une ponction rachidienne pour éliminer ou confirmer l’hypothèse d’une maladie de la moelle épinière.

 

Quelle est le pronostic en cas de paralysie ?

Il dépend bien sûr de la cause de la paralysie et aussi de sa durée d’évolution. En effet, la moelle ne se régénère pas et si elle a subi une lésion importante, l’animal aura plus de mal à récupérer.

 

Y a-t-il des traitements ?

Certaines affections entraînant une paralysie peuvent se traiter, c’est le cas de la hernie discale par exemple qui peut, comme chez l’Homme, s’opérer.

 

Peut-on vivre avec un chien paralysé ?

Oui, si la paralysie est installée mais que l’animal ne souffre pas (la paralysie en elle-même n’est pas douloureuse, c’est la maladie qui la provoque qui peut l’être), il peut tout à fait finir ses jours heureux, même paralysé, avec des soins appropriés.

Les soins seront plus ou moins contraignants en fonction des cas (la vidange manuelle de la vessie par exemple est parfois nécessaire) mais des solutions existent pour faciliter la vie de l’animal paralysé comme des chariots adaptés.

Par ailleurs, la physiothérapie constitue une aide précieuse pour aider l’animal à récupérer, à se muscler et améliorer son confort.

Dans certains cas toutefois (affections douloureuses, handicap très lourd, maladie incurable…) l’euthanasie restera la seule solution pour lui éviter des souffrances inutiles.